Documentaire sur grand écran et concerts - 30.01.10

Publié le par Autoktauteur

 

 

SoiréeDVD 30-01-10 015

 

La journée a bien commencé avec les deux groupesSoireeDVD-30-01-10-009.JPG présents à bon temps et bonne forme. Petite bouffe chez Franck pour ceux qui ont fait la route depuis Paris pour nous soutenir et les autres, du coin de chez nous, rejoignent pour le café. Des gens charmants et organisés, chacun à sa manière, du bonheur quoi. La troupe se fait accueillir par le directeur de l'école de musique dans les locaux mis à disposition pour la soirée. Nous prenons les lieux en mains, d'un côté les groupes s'organisent avec le régisseur son et lumière de l'école et du notre nous installons la buvette, sans alcool, la propagande sur les murs et appels à subvention, les urnes pour recueillir les impôts sur la boisson, la musique et les dons (au bon vouloir de chacun). Une boîte «urne» est placée à la buvette, un chapeau de paille sur scène et 3 bottes de paille empilée dont celle au sommet est évidée afin de recevoir une boîte et son couvercle fendu, une bonne idée et réalisation de Jef Leblond et ses titis.

 

SoireeDVD-30-01-10-022.JPG20 heures, affluence modérée mais les lieux sont grands et la salle ne sera pas complète. Environ 70 personnes seront passées dans la soirée, ce qui n'est déjà pas si mal. Franck commence son discours de présentation (voir fichier annexe) et lance le début de la projection. Cela en jette sur le grand écran et le son sur la sono est digne d'un grand reportage, nous sommes fiers et c'est dommage qu'Elise, la monteuse du film, ne soit pas parmi nous pour savourer son joli travail. Le document terminé, sans les bonus, le public a posé ses questions à Franck qui a répondu sur les aspects techniques, légaux, financiers et autres qui gravitent autour du sujet. Un pot a été offert en soumettant l'aspect participatif du moment et beaucoup ont joué le jeu, tous ?


SoireeDVD-30-01-10-024.JPGPendant ce temps là, le premier groupe ramenait ses instruments au milieu de la scène et s'abstenait de boire. INERTIA PILLS débute devant un public renouvelé, avec son fan club local arrivé en fanfare, et les autres restés là pour se décrasser un peu les tympans. Ce soir, c'est leur première en public mais Guillaume n'hésite pas à faire rapprocher l'assistance afin d'apprécier de près et, lui, « se sentir moins seul ». 5/6 longs morceaux s'enchaînent sans réfléchir, c'est époustouflant de maîtrise pour ma part. La voix est popement douce et un peu basse par rapport au reste du groupe au début du set, mais si l'on se rapproche, on entend mieux paraît-il. Le son est calé rapidement et je reste scié de voir comment ils maîtrisent leurs enchaînements sur des breaks assez radicaux. La structure des morceaux est non pas complexe mais interpelle, c'est plein de bonnes influences métal, rock voir pop, avec un style en plus, mais je n'vois pas bien. Les mecs ont partagé mutuellement leurs références pour en faire une musique bien à eux. Le public est chaud mais reste en majorité assis, c'est confortable et puis voilà. Il me faudra réécouter pour en saisir l'âme, mais je suis, comme d'autres, bien emballé. Cette première laisse présager de bonnes choses pour eux dans un avenir certainement proche. Plume d'élan prend le relais et la scène vibre déjà sur les pas de dansesSoiréeDVD 30-01-10 019 d'Olivier qui fait son One man show en attendant que ces comparses s'installent définitivement à table pour manger. C'est ça les grands gamins, ils sont jamais vraiment prêts et pensent d'abord à s'amuser. C'est dans l'air du temps et ça tombe bien, nous aussi. La suite est un mélange de bruit et de mélodie pour amateurs de Noise/Post rock sur fond de guitares déjantées, rythmées ou expérimentales, de basse binaire, une batterie qui frappe à temps et un clavier donne une touche arty. Les morceaux s'enchaînent avec leur logique jusqu'à ce que la peau de grosse caisse laisse passer la batte du côté clair au côté obscur. Loïc continue le morceau en improvisant mais alerte à la fin de celui-ci que le show est terminé. Julien, au son, bondit sur la scène, va chercher une grosse caisse qui traîne dans les parages et le groupe peut terminer son set. Ouf ! Bien joué les gars, tout le monde repart serein. Bonne soirée, pas de tâches sur les murs, tout le monde est content et une bonne partie termine la soirée chez Franck jusqu'à tôt le matin.

Merci à tous ceux qui étaient présents, aux groupes, à l'école de musique et notamment Julien, à ceux qui ont payé leurs impôts, à Jef Leblond pour les victuailles, à Seb Leblond pour la paille et à Yann Osouf, Yann Brémond et le père Batin pour leur coup de main à la mise en boîte des DVDs la veille.

 

 



Présentation de la soirée par le président:

 


Bonsoir à toutes et à tous,

Je m’exprime au nom de l’association AUTOKTONOMIE, j’en suis le président mais aussi avec d’autres à l’initiative. Ce que je vais dire a été vu, lu entendu par les acteurs de l’association et de la soirée.

Je vais donc vous présenter en quelques mots cette soirée, planter le décor, exprimer des remerciements et aussi un peu comment nous en sommes arrivés là…

Au sujet du décor, merci à la communauté de communes des Pieux de nous avoir loué l’auditorium, merci aux gérants de l’espace pour leur accueil. Un cadre sans tabac, ni alcool pour ce qui est des contraintes et du confort personnel. Désolé, mais c’est comme ça. Mais nous avons aussi l’intime conviction que l’on peut passer un bon moment dans ce cadre. Chacun aura à charge d’organiser son after et son retour en toute sérénité.

Exprimer des remerciements, c’est penser à ceux qui ont, au près ou au loin, agit pour que le puzzle se reconstitue ce soir… Réverbération à bordeaux, Martial à Grenoble, les éditions Brossamain (mon patron !), l’ARPE, APPROCHE-Paille, tous ceux qui apparaissent sur le film… Les groupes venus ce soir, dans un premier temps INERTIA PILLS, qui arrive de Paris pour leur première scène, il faudra le moment venu leur réserver un accueil chaleureux et les encourager… À suivre ensuite les trop peu célèbres mais déjà bien connus PLUME D’ÉLAN, de Cherbourg et leur technicien. Ils vont passer l’école de musique au ban des guitares électriques, des basses et des batteries… j’espère que ça tiendra !!!

SoireeDVD-30-01-10-012-bis.jpg

Merci aussi aux actifs, sympathisants, greg, jef, corinne, yann B, Batin, yann O, yann bri, papa jef… Et puis, elle n’est pas là ce soir, retenue à la capitale, la vraie, pour la travail ; nous n’en serions jamais arrivés la non plus sans le concours de ÉLISE, son travail au montage, passionné, millimétré a permis cette réalisation… Merci à elle et ceux qui l’entourent…

On en arrive là donc après 15 mois de travail, d’échanges, de brouillons, d’expériences, de longueurs et d’impatience ... Merci donc à vous d’être venus évaluer et apprécier nous l’espérons notre production qui appelle tant d’autres choses. Et si quelqu’un veux signaler sa présence, qu’il se manifeste maintenant ou qu’il pardonne l’oubli… Pour ce qui est de la projection, nous avons choisi de diffuser le corps du documentaire et de laisser le suspense sur les bonus, vous les découvrirez chez vous ou chez d’autres… La maquette que j’ai entre les mains va pouvoir circuler dans la salle, vous pouvez l’acheter sur place pour 10 €.

Vous aurez pu lire sur les murs de l’auditoriumSoiréeDVD 30-01-10 014 que tout ce que nous avons réaliseé depuis 2006, date de notre création, l’a été sans subvention. C’est pourquoi, nous avons disposé une tirelire pour l’impôt sur la boisson, une autre pour l’impôt sur la musique et la tirelire botte de paille pour nos projets. En effet, nous espérons auto construire en paille notre siège social. Ce sera un bâtiment prototype, vitrine de solutions sur les techniques d’auto construction, sur les énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie, sur la maîtrise des champs électriques et électromagnétiques ; mais aussi sur l’approche sociale et humaine des activités nouvelles à faibles impact carbone, dans un souci de proximité, de rationalité et d’équité. Créateurs d’emplois solidaires, promoteurs de techniques innovantes économiques et écologiques, nous travaillons pour réaliser celui-ci dans les meilleurs délais. Vous pouvez consulter sur place les documents sur la définition de notre projet, les demandes de subventions. Nous espérons anticiper des marchés futurs pour des sociétés, des entreprises, pour des gens, en fait… Les multiples interactions, les nombreuses sollicitations augurent d’un souffle nouveau dans l’économie. Gageons qu’elle sache garder un visage humain.

Après la projection, nous pourrons, dans l’esprit du film, de la démarche, de nos connaissances, tenter de répondre aux interrogations qui pourraient subsister. Et puis, nous ferons un petit break, le temps pour les musiciens de prendre place, de boire un rafraîchissement, consulter les nombreux livres et bien sûr vous procurer le DVD.

Pour finir, la maison idéale n’existe pas, ça se saurait, et nous n’avons pas non plus prétention à être la solution, mais comme une composante de la nécessité de changement.

Bonne soirée à tous.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

franck leblond 07/02/2010 22:58


on y est encore!!!